17 juin 2010

Adversaires

L'EPEE

L'EPEE reconnaît le partenariat entre le gouvernement et les entreprises, pendant qu'il encourage la participation de la communauté et le contrôle, combinant ainsi le meilleur du capitalisme et de la démocratie.

Les éléments démocratiques ont été réduits à des campagnes éclairs des médias pour laver le cerveau des masses, suivi par des comptages imaginaires des votes. En fait l'arrangement du système est basiquement ce qu'il était en 2020, lequel était simplement une version rationnalisée du gouvernement du 20ème siècle. La principale différence est un changement dans la concentration du contrôle de la branche exécutive. Le Sénat est tout ce qui reste de la branche de la législation, avec des représentants d'états sponsorisés par les entreprises. Le sénat entier est possédé par des groupes d'affaires puisque la faillite du gouvernement a été achetée.

Les entreprises ont formé une alliance qui est codifiée et a un pouvoir dans le Conseil pour la Prospérité Economique (CPE). Le CPE a étendu son influence rapidement et agit maintenant comme un pouvoir politique, accordant influence et prestige aux entreprises à un niveau qu'il n'avait jamais atteint avant. Les 27 membres principaux sont élus des entreprises majeures, mais il y aussi littéralement des douzaines de sous comités impliqués dans divers programmes aussi bien. Alors qu'officiellement c'est uniquement un conseil exécutif, ce corps est devenu le plus puissant élément dans l'EPEE proche du président lui-même. Le CPE agit avec la volonté du président et a effectivement des projets de loi, issu des mandats exécutifs lesquels équivaut à des lois, et a installé ses propres organisations dans la structure gouvernemental (EntSec et BuReloc étant des exemples notables).Tout ceci, combiné à un contrôle des médias, et un Président qui est de leurs rangs, a permis à ces entreprises d'implémenter un règne féodale des entreprises tel que le monde n'en a jamais vu.

La présidence a gagné du pouvoir sous les récentes administrations. Le rôle du président comme chef des forces armées a été instrumental durant la formation de l'EPEE comme l'armée a été l'outil d'une décision exécutive. Et l'Action d'Urgence de 2026 (en réponse au Fléau du Carbone) a permis au président d'envoyer les militaires où il avait besoin sans l'approbation du congrès. La Constitution n'a pas été piétinée, elle a été passée sous bulldozer.

L'actuel président a été Président du CPE pendant deux ans avant d'assumer ce poste. Il est intelligent, astucieux, impitoyable, et un propagandiste expert. Son équipe partage et maintient la vision de placer l'Europe dans les mains de gens qui comprennent vraiment le pouvoir : les entreprises. Il n'a aucune intention la venue des élections en 28 pour menacer sa position, et utilisera l'Etat d'Urgence engendré par le Fléau du Carbone pour reporter un tel évènement jusqu'à ce que son pouvoir soit totalement sécurisé.

Le gouvernement n'est plus la fenêtre des entreprises, c'est maintenant leur partenaire. S'ils ont besoin de faire quelque chose, ils le font. Les atrocités peuvent soit être expliquées, couvertes, ou rendues légales. Les projets d'affaires supportés par le gouvernement récurent la terre pour les ressources avec aucune inquiétude pour l'environnement. Le contrôle des armes et les lois draconiennes ont enlevé aux gens la capacité de se battre, et le contrôle de leurs vies a drainé leur volonté de le faire. Le CPE a un bon contrôle du public pour qu'il lui mange dans la main soit par une endoctrination culturelle ou le besoin d'argent.

EntSec

L'EntSec fournit le meilleur de ses troupes sur la Rue : personnel d'élite, autorisé équipé pour opérer au lieu du support militaire ou de la police.

Chaque entreprise a ses propres unités d'EntSec. Et, grâce à l'EPEE, les équipes EntSec ont le droit de faire ce qu'ils veulent, même dans votre chambre, pour trouver ce qu'ils veulent.

Les équipes EntSec sont impitoyables, et tirent sur ceux qui interfèrent avec leurs investigations.

BuReloc

Le bras sombre du gouvernement, le BuReloc est le plus visible, envahissant, et le plus commun des forces de poursuite.

La première création du CPE, le Bureau de Relocalisation a été établi comme parti du Département des Ressources Humaines et de la Santé. Bien sûr, les "ressources" qui ont été désigné pour être relocalisé étaient les squatteurs et les indigents qui se sont installés là où les entreprises voulaient construire. Avec la venue du Fléau du Carbone, le BuReloc a reçu une nouvelle cible les résistants. Ils ne sont pas les plus puissants, ni les plus motivés, mais ils sont partout, et leurs ressources sont illimitées. Ils ont aussi l'avantage d'être LA loi. Publiquement, cela signifie qu'ils sont enlevés de la vie publique et mis en quarantaine.

Le but du BuReloc est de capturer autant de résistants que possible aussi rapidement que possible, et les exporter dans les centres de quarantaine. Leurs outils sont la vitesse, la surprise, et la peur, et l'appui du gouvernement. Ils sont impitoyables, efficace et sans remords.

Le BuReloc peut pacifier quelqu'un qui interfère avec l'exécution de leur devoir. Le personnel du BuReloc sont endoctrinés et ont eu un lavage de cerveau, et ont des examens psychologiques réguliers pour s'assurer que leurs sentiments personnels ne viennent pas en conflit avec la doctrine officielle. La partie de cette psychologie est de leur faire sentir qu'ils ont une compréhension spéciale de la situation, que le public en général ne peut pas simplement voir ce qu'ils font est bien. Cela donne au personnel de BuReloc la perception erronée d'être des sauveurs.

Agence de Sécurité Intérieure de l'EPEE

L'ASI a commencé simplement comme une partie de l'EntSec, mais le succès de la Division des Opérations Sous Couverture en fait un outil majeur du CPE. Bien qu'encore utilisé comme une partie de la force de police d'entreprise avec une juridiction couvrant toutes les propriétés des entreprises, ils ont maintenant d'autres entreprises pour mener d'autres investigations spécialisés et autres tâches. Cela couvre tous les domaines impliquant directement les intérêts des entreprises et les procédures. Ils peuvent, et le font souvent, enlever la police d'une investigation et la prendre pour eux.

Les agents de l'ASI sont connus pour leur froideur et leur manière dédaigneuse. Ils ont le meilleur équipement et la meilleure technologie disponible.

L'ISA est définitivement l'unique grande menace puisqu'ils ont les ressources et la subtilité pour aller où le BuReloc ou les militaires ne peuvent pas.

Fashions

Du bracelet en diamant sur leur poignet à leur aéronef privé sur le toit, ils sont des fashions. Ils possèdent leur propre carte de crédit d'entreprise or. Ils dépensent et font des crédits dans ce qui est sorti dernièrement et qui est à la mode. Ils contribuent au développement économique de l'EPEE. Ils travaillent seize heures par jour, mais ce n'est pas un grand prix à payer pour obtenir tout ce qu'ils veulent.

Ce à quoi ils ressemblent

Ils portent toujours les derniers vêtements à la mode. L'apparence est uniquement un outil pour attirer l'attention, intimider les autres. Ils scrutent avec soin l'apparence des autres membres des fashions et les critiquer mais toujours derrière leurs dos.

Ils ont des relations cordiales avec les autorités et les entreprises. Ces relations peuvent être chaleureuses à amicales.

Gardiens

Un gardien est un défenseur de la Rue. Le crédo commun est que les rues et les cités sont le domaine des gens biens, pas des indésirables. Le précepte basique des Gardiens est que les criminels ne devraient pas diriger les rues, leur pratique basique est de maintenir la loi.

Ce à quoi ils ressemblent

Comme ils se voient comme les protecteurs du citoyen basique, ils s'habillent normalement de façon conservative, ou dans un uniforme.

Comme avec les uniformes de police, utilité et visibilité sont les plus importants aspects. C'est impératif pour eux que les gens qui les rencontrent les reconnaissent. Le béret est le couvre-chef le plus commun. Les cheveux sont gardés courts.

Ils marchent dans les rues pour chercher les problèmes (ou plus précisément ce qui en créé). Ils n'utilisent jamais la force létal pour éviter de mettre en colère la police locale. Quand ils sont dans la rue, ils sont disciplinés suivant une attitude paramilitaire.

A cause de leur respect de la loi, ils sont en bonnes relations avec la police locale l'Entsec.

Posté par Waldham à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Adversaires

Nouveau commentaire